Chers confrères, chères consœurs

Mesdames Messieurs les élus.

L’heure est grave

Alors que la révolte des gilets jaunes gronde.

Alors que les maires crient leur colère à l’occasion de leur congrès.

Tous les Barreaux de France seront en grève demain jeudi 22 novembre 2018.

Réforme larvée de la carte judiciaire et mort lente des juridictions de province.

Déjudiciarisation massive et digitalisation isolant le citoyen de son juge.

Telle est la justice de demain qu’un pouvoir technocratique et parisien entend imposer.

Abandonnés financièrement, les territoires de province le seront institutionnellement.

Nous refusons d’abandonner nos concitoyens à cette fatalité.

Dès la semaine prochaine je contacterai les présidents de communauté de communes et d’agglomération du ressort judiciaire afin de venir exposer aux élus les conséquences funestes de la loi de réforme sur la justice sur notre territoire.

Comme l’ensemble des Barreaux de France, le Barreau de Lisieux suspendra toute activité judiciaire le jeudi 22 novembre 2018.

Une minute de silence sera observée en robe à neuf heures devant le Palais de Justice de Lisieux.

Nous nous réunirons ensuite, toujours en robe, en Assemblée Générale dans la bibliothèque de l’Ordre où  j’exposerai à la presse les derniers avatars du projet de loi de réforme sur la justice.

Après cette intervention le Barreau se réunira pour décider des suites à donner au revirement de la Chancellerie qui par voie d’amendements remet totalement en cause les améliorations apportées au projet de loi en accord avec les représentants de notre profession.

Nous en appelons également à la mobilisation de nos élus à l’Assemblée Nationale, le projet de loi débattu cette semaine devant être voté le 27 novembre 2018.

Veuillez croire, mes chers confrères, mes chères consœurs, Mesdames Messieurs les élus en mes sentiments les meilleurs.

Maître Noël PRADO

Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Barreau de LISIEUX